level 11
43367 XP
Grégoire Sankoff
Bonjour à tous !

Pas beaucoup de nouvelles par ici concernant le Tour, et pourtant les choses avancent à grand pas, et pour cause car le Tour débute le 16 !!

J'ai désormais en ma possession les 4 cartes OACI 1/500 000e qui me permettront de traverser la France sans me perdre : Ces cartes symbolisent la découverte de nouvelles régions dans lesquelles je n'ai encore jamais volé !

Temps qu'on en est aux symboles, 21. Qu'est-ce que 21 ? Tout simplement mon numéro de candidat pour le Tour, qui sera bientôt affiché sur la dérive de l'avion pour deux semaines. En quelque sorte, ce numéro remplacera, un court instant, l'immatriculation officielle de l'avion, F-HBYA, pour plus de commodité étant donné le nombre d'avions constituant la caravane. En tous cas j'aime bien ce numéro, c'est donc parfait (vous me direz que ce n'est qu'un numéro... !)

Sur le plan pratique, la Fédération nous demande d'effectuer trois heures de vol en double commande avant de nous rendre à Clermont pour le début de l'aventure : c'est l'occasion de réviser et de s'exercer, et ça ne fait jamais de mal !

Dimanche dernier, me voilà donc avec Fabien assis à ma droite. C'est notre premier vol ensemble, ce qui le rend particulièrement intéressant : à chaque instructeur ses méthodes, sa pédagogie, et toutes les approches sont bénéfiques !

Un programme axé sur la "mania" pour ce premier entraînement :

Suite à un court vol de croisière, on passe en régime de vol lent, utilisé notamment en cas d'attente pour économiser du carburant.
On enchaînera ensuite des virages à gauche et à droite, à 30, 45 et enfin 60 degrés d'inclinaison.
Après les virages, un décrochage ! ça faisait longtemps que je n'en avais pas fait !
On commence à rentrer sur Yvrac pour effectuer des atterrissages, et là panne moteur ! Simulée bien sûr. On réussit à faire le champ, remise de gaz.

On arrive sur Yvrac, mais Fabien a décidé qu'aujourd'hui, le plafond serait un peu capricieux, de l'ordre de 600 ft QFE. C'est l'occasion d'effectuer une arrivée en volant plus bas que d'habitude ! C'est intéressant de voir sa perception changer en fonction de l'altitude !

On finit par rejoindre le tour de piste, mais il faut croire que cet avion est vraiment mal entretenu : après la panne de moteur, après un premier toucher sans histoire, je suis confronté à une panne de volets : s'en suivra un second touch, cette fois sans volets !

Nouveau tour de piste, nouvelle panne ! Décidément, fichu avion ! Cette fois les volets fonctionnent (teins ?), mais j'ai perdu mon anémomètre et les deux altimètres, le circuit anémo-barométrique a rendu l'âme ! Le touch qui s'en suit se passe bien, ouf !

Cette fois, pour le quatrième atterrissage, pas de panne ! Mais une autre contrainte : réaliser un atterrissage court. L'occasion de poser l'avion fermement, dès l'entrée de piste, de rentrer les volets et de freiner énergiquement. Waoow ! On s'est vraiment arrêtés sur aussi peu ?

Un programme donc bien chargé pour ce premier vol, mais le prochain promet de l'être tout autant, en mettant cette fois d'avantage l'accent sur la navigation. A moins que Fabien ne me réserve encore quelques surprises ?

Côté sponsors et mécènes, les choses avancent doucement mais sûrement. J'espère pouvoir bientôt annoncer de nouveaux partenaires. A ce sujet, si vous êtes intéressés, en tant qu'entreprise ou que particulier, n'hésitez pas à me contacter : vous feriez peut-être une économie d'impôts !

A bientôt pour la suite !
Dimitri _t - Jeudi 14 juillet 2016 à 19:15
Haha, tu sais que quand tu as fait ta panne de volets, l'avion qui te disait faire pareil, c'est moi qui pilotais. :pEn tous cas t'as dut bien kiffer, courage pour la suite, ça va pas être de tout repos !